Les pêcheurs de savates

Je suis très bien placé pour savoir qu’avec la pandémie, le confinement, et une reprise au compte-gouttes, les micros entrepreneurs et les artistes, entre autres, ont de ce fait l’estomac dans les talons. Mais je ne m’attendais sûrement pas à apercevoir hier sur une plage, dans les environs d’Erquy, des pêcheurs de savates. Espérons au moins, pour rester positif, que l’expression « trouver chaussure à son pied » soit l’exacte plénitude – suivant la pointure – de ce couple, qui pour garder les pieds sur terre, récupère les escarpins des mers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =


error: Content is protected !!